Livraison Standard Offerte à partir de €49,00 d'achat

Attrape Rêve

Découvrez notre collection d'attrape rêves, tous plus originaux les uns que les autres. Tout comme les amérindiens, suspendez votre capteur de rêves au dessus de votre lit, pour que tous vos cauchemars restent prisonniers de celui ci, et qu'aux premiers rayons du soleil, vous ne vous souveniez que de vos plus beaux rêves !


Prix régulier €28,90
Prix régulier €12,90
à partir de Prix régulier €23,90
à partir de Prix régulier €34,90
à partir de Prix réduit €28,90
à partir de Prix régulier €34,90
à partir de Prix régulier €29,90
à partir de Prix régulier €29,90
à partir de Prix régulier €29,90
à partir de Prix régulier €29,90
à partir de Prix régulier €29,90
Prix régulier €39,90
Prix régulier €53,90
Prix régulier €53,90
Prix régulier €53,90
Prix régulier €53,90
Prix régulier €53,90
Prix régulier €44,90

Attrape rêves, un objet symbolique qui va piéger tous vos soucis

De nombreuses personnes croient au pouvoir mystique des capteurs de rêves. D'après les légendes amérindiennes, ce petit objet composé d'un cerceau en saule (cercle de vie) d'un ensemble de fils qui forment un filet et de plumes (qui gardent les énergies positives), a le pouvoir de prendre au piège nos cauchemars. L'attrape rêve est aussi devenu un objet symbolique dans la spiritualité et dans la croyance. Il sert ainsi à ne garder que les bonnes expériences de la vie et à faire disparaître les mauvaises. Ils auraient le pouvoir de ne garder que les pensées positives et constructives et de filtrer les pensées négatives.

En pratique, l'attrape rêves ne garde que les beaux rêves et les images positives de la nuit. Dans la croyance populaire, cet objet ancestral s'accroche dans la chambre ou près de la fenêtre, du côté où le soleil se lève, et empêche les mauvais rêves d'envahir le sommeil de la personne qui le possède. Les songes envoyés par les esprits se prennent ainsi dans les perles et les fils de la toile du capteur de rêves, et ce dernier ne conserve que les belles images de la nuit. Les mauvaises visions restent quand à elles prisonnières du filet, et sont brûlées par les premiers rayons de soleil, aux premières lueurs du jour.

L'attrape rêves à toute sa place dans une chambre d'enfant. Peut être même plus qu'ailleurs. En effet, les enfants sont sujets à de nombreux cauchemars, et la présence d'un dreamcatcher peut vraiment aider. Il vous faudra expliquer la démarche à votre petit cœur, l'utilisation qui était fait de cet objet artisanal dans la culture huronne, et cela l'aidera à passer de meilleurs nuits. Il pourra ainsi faire de plus beaux songes et se sentira rassuré. 

Selon les légendes amérindiennes, le capteur de rêves doit être fait par soi même pour que ses effets protecteurs et filtrants soient plus puissants.  Aussi, si quelqu'un décide de fabriquer des attrapes rêves, il faut qu'elle l'offre directement à la personne qui le reçoit pour que ça fasse effet.

Chez Pyjama-Original.fr, nous vous facilitons le travail grâce aux nombreux modèles que nous proposons. Vous allez ainsi avoir l'embarras du choix. Et vous allez pouvoir choisir le modèle et la couleur que vous souhaitez.

Les différentes légendes qui entourent le capteur de rêves

Ce petit objet artisanal amérindien a 3 légendes autour de lui. Il y en a une différent selon les tribus, les principales étant celles des tribus Ojibwé et Lokata.

La légende huronne du chasseur amérindien

La première légende est celle d'un chasseur qui était parti chercher de la nourriture pour les membres de sa famille et de sa tribu. Après plusieurs jours de recherches infructueux, il décida de se reposer dans une grotte où il rencontra un mauvais esprit qui le terrifia. Pris de panique, il décida de rentrer auprès des siens. Les nuits suivants son retour, il fit de nombreux cauchemars. 

Lorsqu'il décida de retourner en forêt, le chasseur éprouvé par ses nuits précédentes s'endormit sous un arbre. À son réveil, qu'elle ne fût pas sa surprise de constater qu'il n'avait pas fait de mauvais rêves. Lorsqu'il leva les yeux, il s'aperçu qu'une toile d'araignée, perlée par la rosée du matin, se trouvait au dessus de lui. Il en a déduit que la disparition de ses cauchemars était liée à cette dernière. 

Convaincu de sa découverte, il retourna à son village pour confectionner de ses mains un objet ressemblant à une toile d'araignée, et y ajouta quelques perles pour symboliser la rosée du matin. Il décida de la fixer dans sa cabane, et les autres membres de sa tribu en firent de même.

La légende de la femme araignée "Asibikaashi"

La deuxième légende est probablement la plus connue. C'est celle de la femme araignée. Elle nous vient de la tribu du Canada Ojibwé. Elle raconte celle d'une femme araignée du nom de "Asibikaashi", qui est considérée comme un esprit bienveillant sur les enfants. Elle tissait des toiles toutes les nuits pour recueillir les premiers rayons du soleil.

Lorsque la tribu a commencé à s'agrandir, Asibikaashi n'a pas réussi à veiller sur tous les enfants. Afin de s'assurer que ces derniers pouvaient tout de même être protégé, elle décida de créer un objet pour la remplacer. Elle a donc demandé aux autres araignées de tisser des toiles dans tous les anneaux de bois qui constituaient le village. L'objectif du capteur de rêves étaient de protéger la tribu des mauvais esprits et des mauvais rêves.

Plus tard, les villageois décidèrent de confectionner des attrapes rêves fait main, à partir d'un cercle en bois de saule avec des tissages à 8 points, qui représentaient les pattes de l'araignée.

La légende du Grand Esprit

La 3ème légende amérindienne est celle de la tribu de Lakota. Elle est plus connue sous le nom de "La légende du Grand Esprit". Il se dit que cette tribu était hantée par les mauvais esprits et par les cauchemars. Afin de trouver une solution à ce problème majeur, le chef de la tribu a décidé de convoqué tous les sages.

C'est alors qu'un Chaman pris la décision d'aller en forêt pour s'isoler et invoquer les esprits. Au cours de l'une de ses méditations, le sage rencontra l'esprit de la Forêt. Celui ci apparu sous la forme d'une araignée, et il lui expliqua que les membres de sa tribu étaient influencés par différentes forces. Aussi bien des forces positives que négatives, et qu'un filtre était nécessaire pour contenir les énergies positives. Afin de guider le shaman dans ses choix, le Grand Esprit de la Forêt tissa une toile.

Lorsque le grand sage retourna auprès des siens, il raconta sa rencontre avec le Grand Esprit et réussi à convaincre les membres de sa tribu de fabriquer un objet en forme de toile d'araignée. Ils se mirent à fabriquer des anneaux avec de la saule, et à tisser une toile au milieu avec des fils. Les perles, les rubans et les plumes furent ajoutés par la suite.

L'objectif de cet anneau était de filtrer les mauvais rêves et de ne garder que les énergies positives. Le résultat s'est fait ressentir immédiatement et tout le peuple redevint joyeux.

Signification de l'attrape-rêve

L'attrape rêves, aussi appelé capteur de rêves (ou dreamcatcher en anglais), est un objet ethnique plus ou moins grand, composé d'un cerceau sur lequel un ensemble de fils sont tressés en son centre, et qui forment une toile (qui ressemble à une toile d'araignées). C'est cette toile qui permet de capturer les mauvais rêves, les cauchemars. On y trouve régulièrement des petites plumes accrochées en son centre et/ou à ses extrémités, qui rappelle la culture des tribus autochtones d'Amérique du Nord.

L'anneau (ou le cerceau)

L'anneau de l'attrape rêve est censé représenter le cycle de la vie, et tous les éléments qui la compose. Cela comprend le soleil, la lune, l'eau, le soleil, les planètes ou encore les changements de saison.

Le cerceau est le plus souvent fabriquée à partir de saule rouge, qui a une signification bien particulière dans les cultures amérindiennes. Son choix pour constituer le cercle de l'attrape rêves n'est donc pas dû au hasard. Elle est en effet utilisée pour purifier les lieux et les âmes ainsi que pour chasser les mauvais esprits. 

Le tissage

Le tissage, en toile d'araignée, au centre du capteur de rêve a une signification bien particulière. Selon le nombre de points d'ancrage et de contact avec l'anneau en saule, elle sera différente.

Il peut y avoir 7,8 ou 13 points d'ancrage :

  • S'il y a 7 points d'ancrage au niveau de l'anneau, cela représente les 7 fondements de la culture amérindienne
  • S'il y a 8 points d'ancrage au niveau du cerceau, c'est pour représenter les 8 pattes de l'araignée
  • S'il y a 13 points d'ancrage au niveau sur le cercle, c'est pour représenter les 13 phases de la lune

La présence de la perle centrale

Sur certains modèles de capteurs de rêves, on retrouve une perle centrale. Celle ci représente la présence de l'araignée. Pour la tribu des Lokota, elle représente le Grand Esprit, quand chez les Ojibwé, elle représente la femme araignée "Asibikaashi".

Les plumes

Les plumes présentent sur l'attrape-rêves représentent l'air et la légèreté. Si elles ont été choisies, c'est entre autre parce qu'elles permettent aux rêves de glisser jusqu'à la personne qui en est la propriétaire.